Mascarades


! Création à Paris les 20 et 21 janvier 2018 !

Performance spectacle entre chien et loup pour adultes en mal d’enfance

Création collective à partir d’écritures de plateau et d’observations assidues du réel
Mise en scène et scénographie de Sophie Hutin
Avec : Beatriz Gallizo, Pierre Serra, Mélanie Tanneau, Nicolas Torrens
Lumières : Flore Dupont
Costumes : Marie Coudert
Graphisme : Virginie Sala
Administration de production : Agnese Serallegri
Affiche : Virginie Sala – Petit Oiseau
Conception graphique : Clémence Saunier

 

> Résumé

Entre accessoires et prothèses langagières : pastiches et postiches du – mauvais – théâtre de la vie.

Quelles stratégies « la société » déploie-t-elle pour parler à travers nous ? Il s’agit de nous prendre en agrant délit de pensée de masse, de nous capturer nous-mêmes dans le let de la norme, de montrer à quel point ça pense malgré nous, même -surtout ?- quand nous croyons maîtriser notre langage. La grammaire est une toile d’araignée et notre liberté n’y est au mieux que celle du prédateur et, d’ailleurs, sans doute y est-elle exclusivement celle du moucheron. Impossible de penser un ailleurs, ou même simplement d’envisager son existence. Au demeurant, peut-être le bégaiement est-il un indice de bonne santé, le signe de notre liberté qui cherche à se frayer un chemin à travers les rets du langage.

Le terreau de travail est né d’observations de nos pratiques langagières au quotidien transposées ou retraduites au travers d’improvisations sur le plateau, donnant ainsi naissance à des protocoles de jeu s’actualisant différemment à chaque représentation dans un Oulipo corporel.

 

> Extrait

Ou comment se-parler-de-tout-de-rien ou quand une compilation aléatoire de phrases « toutes faites » paraît produire une conversation.

« Toi 1 – Ne le prends pas mal… Ce n’est pas pour dire mais…
Toi 2 – Ça ne me pose aucun problème.
Toi 1 – Je ne veux pas te blesser. Ne te fâche pas.
Toi 2 – Excuse-moi je te coupe. Ça ne doit pas être facile.
Toi 1 – Je ne peux pas aller plus vite que la musique.
Toi 2 – Je suis sûr que tu vas y arriver. On ne va quand même pas tout faire à ta place.
Toi 1 – Je ne vois pas du tout de quoi tu parles. Si tout le monde faisait comme toi…
Toi 2 – je dis ça, je dis rien. J’ai tout dit, j’ai rien dit.
Toi 1 – Il faudrait qu’on se voie pour en parler.
Toi 2 – Tu n’es pas sérieuse?
Toi 1 – Ça me met hors de moi.
Toi 2 – Si ce n’est pas malheureux quand même ! Vraiment, sérieusement, franchement, honnêtement !
Toi 1 – Ça ne devrait pas se passer comme ça. On n’est pas obligés.
Toi 2 – Il faudrait faire quelque chose. Y’a qu’à… t’as qu’à… on n’a qu’à…
Toi 1 – C’est quoi qui te dérange ? Moi, je vais te dire ce qui te dérange.
Toi 2 – Je ne t’entends pas.
Toi 1 – Il faudrait qu’on se voie pour en parler. »

 

> Partenaires

Le projet a bénéficié de la mise à disposition de studio au CND Centre national de la danse, du soutien du Centre Bertin Poirée, du Centre d’animation Ken Saro-Wiwa et du Réseau des Arts vivants en Île-de-France (RAViV) dans le cadre des Laboratoires participatifs et solidaires.